Eloge de l’autopsie médico-légale

On peut observer que la société est organisée de façon méticuleuse quoique d’une logique un peu complexe : tant que vous êtes vivant, on peut vous ignorer, vous laisser dépérir et même crever si le cœur vous en dit. Mais que l’on vous tue, et la société vous doit de dépêcher enquêteurs et moyens à profusion. Rien n’est trop beau : et celui à qui l’on aurait refusé de payer un appareil auditif ou un dentier quelques jours auparavant est en droit sitôt trucidé de revendiquer le nec plus ultra de la science pour que l’on connaisse qui a attenté à des jours dont tout le monde se foutait de son vivant. D’ailleurs les vocations parentales tournent à plein régime pour produire chaque jour davantage de petits enfants, la société ne voulant, plus que jamais, que du tout neuf et du jetable : il est d’autant remarquable alors que la disparition violente de l’un de ses participants semble poser un problème.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s